Entrevue : Anna de l’Atelier du Vert d’Eau

Anna n’est pas une sorcière des temps modernes (quoique ?) mais herbaliste : les plantes, leurs vertus et donc, leurs utilisations sont au coeur de l’Atelier du Vert d’Eau. Une structure créée il y a un an pour partager son métier et sa passion avec nous à Toulouse et ses alentours.

J’ai rencontré Anna lors de l’Open Bidouille Camp Toulouse 2017 . Elle y a animé des ateliers autour des plantes et leurs bienfaits. La passion qu’elle y mettait a forcément attisé ma curiosité.

L'Atelier du Vert d'eau est l'entreprise qu'a créé Anna, herboriste
Le matériel d'Anna pour ses aquarelles de plantes de balade
Anna organise aussi des balades botaniques pour découvrir la faune et la flore
Lors de balades botaniques, Anna de l'Atelier du Vert d'eau propose aussi des sessions DIY de dessin

_Que fais-tu ?

Je propose des animations et ateliers autours de l’herboristerie et du végétal, sous le nom de l’Atelier du Vert d’Eau. L’idée est de faire découvrir les plantes et leurs multiples utilisations sous toutes leurs facettes : aussi bien sur l’aspect santé et bien-être que sur l’aspect créatif.

Mes activités sont donc regroupées en trois pôles principaux :

  • des balades botaniques pour découvrir les plantes dans leur cadre naturel
  • des ateliers sur l’herboristerie et la pharmacopée traditionnelle
  • des ateliers créatifs avec le végétal

Je m’adresse autant aux adultes qu’aux plus petits, car il n’y a pas d’âge pour entamer une belle relation avec le végétal!

_Comment as-tu découvert l'herboristerie ?

Cela a toujours été un « truc de famille ». Ma mère nous soignait toujours avec des tisanes et des huiles essentielles en premier lieu.

Mon enfance, je l’ai passée en Grèce, à la campagne, entourée de plantes. Toute petite déjà j’adorais préparer des potions magiques (haha!).

Mon attrait pour la mythologie grecque et celtique aura certainement eu sa part d’influence aussi. C’est en voyageant et en rencontrant des personnes proches des plantes que j’ai vraiment su que je voulais faire partie de cet univers.

_Est ce que tes études sont en lien avec les plantes ?

Je n’étais pas partie pour ça à la base…

J’ai d’abord fait sport étude équitation, puis une licence d’arts plastiques. Mais je ne m’y retrouvais pas vraiment.
C’est là que j’ai entendu parler de l’Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales. Elle propose une formation dans le Sud-Ouest et je me suis sentie appelée par les Pyrénées.

J’ai donc suivi une formation de 3 ans avec, à la clé, un certificat d’herbaliste. Depuis j’ai créé l’Atelier du Vert d’Eau et je continue à me former et à en apprendre tous les jours un peu plus sur les plantes. C’est un univers fascinant.

_Où pouvons-nous retrouver l'Atelier du Vert d'eau ?

Chez vous !

Je n’ai pas de local à moi (pour l’instant!) donc j’interviens directement à domicile, je m’invite le temps d’un goûter d’anniversaire, d’une soirée cocooning entre copains et je vous embarque dans le monde végétal.

J’organise aussi régulièrement des ateliers dans différents lieux culturels toulousains. Les balades botaniques s’effectuent dans Toulouse ou dans sa périphérie.

Toutes les informations relatives aux ateliers que j’organise sont sur la page Facebook de l’Atelier du Vert d’Eau, qui est ma principale plateforme de communication. Sinon aussi sur Instagram.

Sinon, plein de projets pour 2019, notamment des ateliers organisés aux Jardins du Muséum à Borderouge, et la mise en place de micro retraites sur un week-end entier pour découvrir les plantes, et s’accorder un moment de bien-être.

Un scoop à nous réveler ?

Une recette de saison

Le vinaigre de feu

Une macération de plantes qui relance la machine de l’immunité et qui donne un petit coup de fouet ! Ingrédients : raifort, ail, oignon, gingembre et vinaigre de cidre bio. Simple, on mélange tous les ingrédients dans le vinaigre de cidre. Vous pouvez y ajouter une pointe de piment et un peu de miel mais pas trop parce que le but est vraiment d’avoir cet aspect chauffant sur le système digestif. Laisser reposer (hors frigo) pendant 2 semaines avant de filtrer le mélange et consommer. Objectif : Un cocktail bien réchauffant qui remet d’aplomb au premier signe de rhume/grippe/refroidissement Consommation : 2 cuillères à soupe « cul sec » le matin.

Entrevue : Maïlys & Laura de l’atelier Bitoño

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *