Bois x Fabrication numérique

Le bois… quelle matière incroyable mais qui demande souvent de savoir utiliser correctement ses mains ! Être artisan ne s’invente pas : il faut fabriquer, se former, tenter, échouer et recommencer. Le bois, comme toute matière, a ses spécificités, ses contraintes et ses qualités. Il faut savoir faire avec ! 

Je vous l’écris souvent, la fabrication numérique vient donner à tous la possibilité de faire par soi-même, même quand on n’est pas le plus bricoleur ni le plus agile de ses mains. Elle donne aussi l’occasion de se lancer, de s’aguerrir et de s’améliorer. Plus question de refuser un projet car « je ne sais pas faire ».

Les espaces du Faire et leurs approches collaboratives renforcent cette démocratisation des savoir-faire. J’ai pu compter sur l’aide de Corentin, fabmanager du Roselab, pour m’aider pas à pas. 

Encore une fois, le résultat n’est pas garanti… mais voici ma création : un prototype de tabouret maker.
Si je peux le faire, vous pouvez le faire ! 

Faire d'une simple idée un objet

Mes chutes de bois en demi-lune. Il s'agit de contre-plaqué de peuplier de 18mm d'épaisseur constitué de feuilles de bois déroulé. Il est très résistant, avec un excellent rapport qualité-prix.

Fabriquer, c’est vouloir répondre à un besoin, à une envie ou à un plaisir. 

Fabriquer par soi-même, c’est l’occasion de donner vie à une idée unique et de pouvoir faire. Je suis faiseur. 

Fabriquer avec du bois, c’est souvent synonyme d’alliance entre les savoir-faire manuels et numériques. Je suis maker.

Avant de fabriquer, je commence toujours par me poser les bonnes questions : 

  • Quel est mon objectif ou mon besoin ? 
  • Mes contraintes ? 
  • Mes ressources (savoir-faire, matériaux, outils…) disponibles ? 
  • Qui pourra m’aider ? 

Puis, je dresse un plan d’action, étape par étape. Savoir fabriquer, c’est aussi savoir penser même si la meilleure partie est toujours la dernière : se lancer et fabriquer. Quand je sens que je commence à me poser trop de questions, je me lance et je fais !

Pour ce tabouret, tout est parti de chutes de bois issues de mes précédentes créations :

  • Qu’en faire ? La forme en demi-lune est bien contraignante… heureusement que les machines à commande numériques sont là !
  • Un besoin ? Des tabourets uniques pour chez moi.
  • Un meuble, et en plus on s’y assoit ? C’est des contraintes mécaniques.

Corentin va m’aider et en cas d’échec ce sera un premier test… 

Faire avec un ordinateur

Penser un objet en le concevant par ordinateur (CAO) est une étape primordiale de la fabrication numérique. Les avantages sont nombreux : on peut penser l’objet de A à Z, en diviser les étapes de fabrication, l’éprouver selon des contraintes et se donner une représentation de ce qu’il va être. On y passe du temps entre l’idée, la conception, les paramètres mais une fois fait on peut le créer, le modifier facilement et surtout le partager ! 

Conçu numériquement, l’objet doit devenir réel. 

Fabrication numérique passe logiquement par une phase de conception numérique sur ordinateur ! J'utilise deux logiciels de CAO/FAO : Fusion360 ou Freecad.

Faire avec une fraiseuse numérique

Avec ses très grandes dimensions (2600x1200mm), c'est la machine idéale pour faire du mobilier ! Attention, elle demande formation et expérience.

Cette machine outil est assez simple à comprendre : une fraise pilotée par un ordinateur et déplacée par trois axes (Z hauteur, X largeur, Y profondeur). Cette fraise vient usiner ou creuser la matière : on parle de fabrication soustractive.

Elle permet de faire des formes complexes, d’automatiser une production et surtout de travailler une matière comme un artisan alors que l’on ne l’est pas.

Par contre, c’est une machine dangereuse, il faut donc s’équiper d’EPI (équipement de protection individuel), bien choisir sa fraise selon la matière à travailler ou les opérations à effectuer. Il faut toujours être vigilant et rester à côté pour la surveiller. 

Dans le cas du tabouret, cette machine m’a permis de créer facilement l’assise : des pièces en série, emboîtements uniques, spécifiques et identiques.

Pour les pieds, j’ai utilisé des bons outils à bois (scie sur table, maillet…) pour avoir des parties droites aux bonnes dimensions, toujours à partir de chutes. 

La fraiseuse numérique permet à tous de travailler le bois de manière complexe comme un menuisier.

Gants, lunettes de protection, casque antibruit... Laura et ses EPI quand la fraiseuse numérique usine !

Faire un meuble avec de l’impression 3D

Plus de 7 heures d'impression pour avoir ces 5 pièces roses comme je les aime.

L’impression 3D permet de créer un objet unique pour répondre à un besoin spécifique par dépôt de matière (fabrication additive).

Dans le cadre du tabouret, j’ai utilisé l’impression 3D pour les interfaces de jonction (relier les éléments en bois). Elle m’a permis une plus grande liberté de conception tout en étant rapide et pouvoir faire dans l’unique. Il aurait été compliqué pour moi de faire mon tabouret avec des techniques d’emboîtement traditionnelles (tenon mortaise par exemple, même le mot est compliqué) et sortir des standards facilement sans se ruiner. 

L’impression 3D permet à tous de fabriquer des meubles uniques selon des caractéristiques spécifiques. La forme et la couleur choisies ajoutent un petit plus au tabouret.

Facile et rapide, il reste plus qu’à emboîter le tout.

Conclusion : (Re)Faire

Après avoir usiné mes pièces, imprimé mes jonctions en rose, il ne me restait plus qu’à assembler les différents éléments. Rien de bien compliqué même si c’est à ce moment-là que l’on commence à voir ses erreurs et les choses à améliorer. Pour l’assise, rien à redire, tout est parfait, peut-être ajouter une pointe de colle pour que le tout reste maintenu. Pour les pieds, ce fut une galère pour bien les placer.

Puis vient le test ultime, s’asseoir et là c’est le drame. Les pieds ne sont pas tous à la même hauteur et surtout ils sont trop fins pour supporter mon poids.

C’est aussi ça la fabrication numérique, savoir se rater et savoir recommencer.

Prêt à (Re)Faire ? Restez à l’affût !

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.