Entrevue avec…les Stalkeuses du dimanche

Les nouvelles chroniqueuses du blog Au boulot cocotte : Les stalkeuses du dimanche

Les Stalkeuses du dimanche, ce sont Julie et Laura. Deux soeurs animées par la création multi-disciplinaire qui épient comme personne.

C’est ce qui nous a plu : des personnes curieuses, prêtes à tester pour comprendre et surtout, avec une grande envie de partage.

Nous sommes ravies d’étoffer les rubriques du blog avec nos Stalkeuses qui, une fois par mois, vous proposeront des articles sur les thématiques du zéro déchet et du wabi sabi.

_Qui se cache derrière Les Stalkeuses du dimanche ?

Illustrations ©Stalkeuses du dimanche

Deux soeurs...

…passionnées par la création.

C’est assez vaste mais c’est le fait de créer de différentes manières qui nous plait. C’est aussi pour ça que nous avons choisi la photos et la vidéo pour en faire notre métier.
Au delà de ça, la photo mêlées aux différents supports et au graphisme pour créer du contenu c’est le champs des possible. Oui, l’Image c’est très important pour nous.

Cela dit, on a toujours créé « de notre coté » et avec ce qu’on avait. On a toujours dessiné, fabriqué des choses,… un kiff de créer de ses 10 doigts.

... aux parcours différents ...

Ce qui s’est ressenti au niveau de nos parcours.

  • [Julie] J’ai été en école d’art (BTS Design graphique numérique) après avoir été addict à l’art plastique au collège. La création fait pleinement partie de mon identité.
  • [Laura] J’ai eu un parcours plus classique en faisant une licence en Ressources Humaines. Mais, en parallèle, j’ai toujours créé.
    [Julie ajoute] C’est, je pense, l’une des plus créative de ses mains (perles, bougies,…) depuis toute petite.

... pour une passion commune

Celle de Laura est de voyage : « aller à la rencontre du monde et des gens … ça m’inspire beaucoup. »

Quant à Julie, l’une de ses passions c’est « tout ce qui concerne les plantes et s’en occuper. Je parle aussi d’engagement, notamment les nouvelles démarches liées à l’environnement et comment mieux consommer, vivre un peu plus lentement, savoir être un peu plus résilient au niveau de notre consommation. »

Et, de ces individualités, est née leur passion commune :

« Notre passion c’est notre métier, avec Feeligrans et la photo / vidéo. »

... pour une passion commune

Celle de Laura est de voyage : « aller à la rencontre du monde et des gens … ça m’inspire beaucoup. »

Quant à Julie, l’une de ses passions c’est « tout ce qui concerne les plantes et s’en occuper. Je parle aussi d’engagement, notamment les nouvelles démarches liées à l’environnement et comment mieux consommer, vivre un peu plus lentement, savoir être un peu plus résilient au niveau de notre consommation. »

Et, de ces individualités, est née leur passion commune :

« Notre passion c’est notre métier, avec Feeligrans et la photo / vidéo. »

_Mais au fait, qu'est ce que c'est Les Stalkeuses du dimanche ?

Un mélange de tout ce qu’on aime, et vraiment avec l’objectif d’utiliser le moins de nouveaux matériaux possibles. 

Un mélange de tout ce qu’on aime, et vraiment avec l’objectif d’utiliser le moins de nouveaux matériaux possibles. 

Des tutos vidéos testés et approuvés

Le fil conducteur c’est de faire avec ce que l’on trouve chez soi, sur différentes thématiques.
Mettre en avant que, parfois, ça ne marche pas et expliquer le pourquoi

Des articles blog

Avec des astuces, adresses,…
Un ensemble d’informations qui permet de consommer mieux et avoir une démarche un peu plus wabi sabi dans la façon dont on donne une seconde vie aux objet (des astuces sur la réutilisation des épluchures, comment utiliser du lait périmé ou ses sachets de thé…)

Nos adresses et découvertes

Du zéro déchet, des lieux où on peut chiner des objets ou matières (brocantes, friperies) des créateurs responsables dans leur démarche…
Ce qui peut aider à mieux consommer.

Espace boutique

Nous vendrons nos créations uniques puisque les matières premières sont de seconde main.
On le voit comme un espace participatif pour acheter du matériel pérenne de création (poste à souder pour les boucles, des aiguilles pour coudre et broder,…). Donc, des petits prix, juste pour participer à la vie des stalkeuses.
Il n’y a rien de bénéfique pour nous, c’est une sorte d’invitation à la participation, pour valoriser ce que nous faisons avec presque rien.

Un mélange de tout ce qu’on aime, et vraiment avec l’objectif d’utiliser le moins de nouveaux matériaux possibles. 

  • Des tutos vidéos testés et approuvés : le fil conducteur c’est de faire avec ce que l’on trouve chez soi, sur différentes thématiques.
    Mettre en avant que, parfois, ça ne marche pas et expliquer le pourquoi
  • Des articles blog : avec des astuces, adresses,…
    Un ensemble d’informations qui permet de consommer mieux et avoir une démarche un peu plus wabi sabi dans la façon dont on donne une seconde vie aux objet (des astuces sur la réutilisation des épluchures, comment utiliser du lait périmé ou ses sachets de thé…)
  • Nos adresses et découvertes : du zéro déchet, des lieux où on peut chiner des objets ou matières (brocantes, friperies) des créateurs responsables dans leur démarche…
    Ce qui peut aider à mieux consommer.
  • Espace boutique : nous vendrons nos créations uniques puisque les matières premières sont de seconde main.
    On le voit comme un espace participatif pour acheter du matériel pérenne de création (poste à souder pour les boucles, des aiguilles pour coudre et broder,…). Donc, des petits prix, juste pour participer à la vie des stalkeuses.
    Il n’y a rien de bénéfique pour nous, c’est une sorte d’invitation à la participation, pour valoriser ce que nous faisons avec presque rien.

_Pourquoi ce nom ?

Merci au confinement...

Pendant cet « arrêt », nous avons pris conscience de notre besoin de continuer à créer.

Nous n’avions plus le support sécurisant de notre société pour créer de l’image et nous étions toutes chacune chez nous.

Photo portrait des Stalkeuses du dimanche. Julie et Laura, soeurs passionnées et passionnantes sur la création
©Feeligrans

En gros, on voulait faire plein de choses  sauf que tout était fermé. L’idée de commander sur Amazon n’était pas envisageable, surtout que moi [Laura], j’en ai profité pour vraiment mettre en place mes démarches personnelles d’éco consommation.
Alors on s’est posée la question “comment on s’occupe ?”. Notre réponse a été “créer”.
Et s’en suivent d’autres interrogations dont « comment faire des petits trucs sympas avec ce qu’on a chez soi ? ».

A partir de là, nous avons fouillé le net, stalké, pour trouver toutes les petites infos qu’on peut y dénicher, des tutos pour créer,…

... retour à nos envies créatives de base...

Créer de nos dix doigts, nous l’avions un peu perdu avec notre activité professionnelle où tout se fait avec les appareils et ordis.
Un retour aux bases était nécessaire, ça nous donne une autre part de créativité, un nouvel espace d’exploration, plus manuel.

Pendant le confinement, Laura a décidé de refaire son appartement. L’occasion parfaite pour créer une déco qui lui ressemble et suit les principes du wabi sabi c’est-à-dire redonner vie à des objets cassés. 

Des réalisations qu’elle a partagé sur les réseaux et pour lesquelles elle a reçu plusieurs questions sur les processus, des retours,…

La graine était semée.

Photo portrait des Stalkeuses du dimanche. Julie et Laura, soeurs passionnées et passionnantes sur la création
©Feeligrans

En gros, on voulait faire plein de choses  sauf que tout était fermé. L’idée de commander sur Amazon n’était pas envisageable, surtout que moi [Laura], j’en ai profité pour vraiment mettre en place mes démarches personnelles d’éco consommation.
Alors on s’est posée la question “comment on s’occupe ?”. Notre réponse a été “créer”.
Et s’en suivent d’autres interrogations dont « comment faire des petits trucs sympas avec ce qu’on a chez soi ? ».

A partir de là, nous avons fouillé le net, stalké, pour trouver toutes les petites infos qu’on peut y dénicher, des tutos pour créer,…

... retour à nos envies créatives de base...

Créer de nos dix doigts, nous l’avions un peu perdu avec notre activité professionnelle où tout se fait avec les appareils et ordis.
Un retour aux bases était nécessaire, ça nous donne une autre part de créativité, un nouvel espace d’exploration, plus manuel.

Pendant le confinement, Laura a décidé de refaire son appartement. L’occasion parfaite pour créer une déco qui lui ressemble et suit les principes du wabi sabi c’est-à-dire redonner vie à des objets cassés. 

Des réalisations qu’elle a partagé sur les réseaux et pour lesquelles elle a reçu plusieurs questions sur les processus, des retours,…

La graine était semée.

... se lancer un nouveau défi.

Suite à une discussion Instagram, pour déconner, je [Laura] lui ai dit qu’on était comme des stalkeuses du dimanche parce qu’on essayait de s’informer sur plein de choses en allant sur différents comptes.

On avait l’impression d’être des mamies du ragots, avoir les potins du savoir-faire manuel qu’on pouvait trouver.
Imagé, on se voyait bien comme 2 mamies assises sur un banc à partager des idées, comme on peut le voir le dimanche quand on se balade par exemple.

Et puis le dimanche, c’est aussi un jour où out est calme, les boutiques fermées,…
Donc, de pouvoir faire, de chez soi, sans forcément avoir à acheter le matériel qu’on peut facilement trouvé dans nos placards.

_Pourquoi avoir choisi les cocottes ?

Début de la collaboration entre les Stalkeuses du dimanche et Au boulot cocotte pour une rubrique plus responsable

Au départ, nous nous sommes dit “Ah trop cool notre concepte”. On en a partlé à Laure [Lauremjoy] qui nous a orienté vers vous (même sans tout avoir compris).

On aime pas faire les choses en cachette. Quand on fait quelque chose qui se rapproche, d’une certaine manière, de quelqu’un d’autre, s’informe.
On préfère travailler avec que travailler contre. Alors vous rencontrer, en discuter et éventuellement éviter une concurrence malsaine ou autre.

On a accroché à votre dynamique, ce que vous mettez en place,… et le côté hyper communicatif de votre binôme, nous a vraiment plu.
De là est né un super projet auquel on ne s’attendait pas du tout : apporter une touche zéro déchet et wabisabi à votre blog.

Nous sommes très contentes de pouvoir y participer. C’est valoriser une démarche que vous aviez commencé sans l’exploiter à 100% .

Ouais, nous sommes super contentes de pouvoir apporter notre pierre à l’édifice des cocottes qui est la mise en avant des faiseurs à travers votre blog.
Nous le faisons aussi de façon passionnée et professionnelle dans la photo et c’est vraiment bien de trouver un point commun avec vous.

Début de la collaboration entre les Stalkeuses du dimanche et Au boulot cocotte pour une rubrique plus responsable

Au départ, nous nous sommes dit “Ah trop cool notre concepte”. On en a partlé à Laure [Lauremjoy] qui nous a orienté vers vous (même sans tout avoir compris).

On aime pas faire les choses en cachette. Quand on fait quelque chose qui se rapproche, d’une certaine manière, de quelqu’un d’autre, s’informe.
On préfère travailler avec que travailler contre. Alors vous rencontrer, en discuter et éventuellement éviter une concurrence malsaine ou autre.

On a accroché à votre dynamique, ce que vous mettez en place,… et le côté hyper communicatif de votre binôme, nous a vraiment plu.
De là est né un super projet auquel on ne s’attendait pas du tout : apporter une touche zéro déchet et wabisabi à votre blog.

Nous sommes très contentes de pouvoir y participer. C’est valoriser une démarche que vous aviez commencé sans l’exploiter à 100% .

Ouais, nous sommes super contentes de pouvoir apporter notre pierre à l’édifice des cocottes qui est la mise en avant des faiseurs à travers votre blog.
Nous le faisons aussi de façon passionnée et professionnelle dans la photo et c’est vraiment bien de trouver un point commun avec vous.

Un scoop à nous réveler ?

Les stalkeuses, c’est aussi Feeligrans : photographes et vidéastes (mais ça, c'est le côté professionnel)

Leur site

Retrouvez-les

Les Stalkeuses du dimanche
Julie & Laura

Blog  •  Facebook  •  Instagram

Entrevue avec...Les stalkeuses du dimanche. Nous vous présentons les nouvelles chroniqueuses d'images du blog Au boulot cocotte. Julie et Laura vous partagent leurs astuces et tutoriels autour du zéro déchet et du wabi sabi. #toulousecreative

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *