Tuto : Cache-pot en argile autodurcissante

Voilà une technique qui peut effrayer, travailler l’argile nécessite en effet quelques précautions et beaucoup de délicatesse…

Je vous partage dans cet article mes expériences en vous montrant pas à pas comment réaliser ce petit cache-pot visage – loin d’être parfait mais fabriqué avec amour ! Je l’avais imaginé depuis un petit moment, mais mes tentatives passées avec de l’argile n’avaient jamais vraiment été concluantes… On peut dire que cette fois-ci je m’en suis bien sortie (si on passe l’évènement tragique dont je vous parle en fin d’article – teasing de ouf, je sais^^)

Bref, c’est parti pour les explications :

Matériel

  • argile autodurcissante (couleur au choix, vous pourrez la peindre)
  • un rouleau à pâtisserie ou une bouteille en verre, des baguettes chinoises ou deux cales d’environ 0,5cm d’épaisseur
  • un peu d’eau mélangé avec un petit morceau d’argile (appelé « barbotine »)
  • un scalpel ou couteau pointu
  • un outil pour modeler et lettres en plastique (facultatif)
  • du vernis ou de la peinture
Cache-pot : matériel

Niveau

Débutant– Aguerri – Expert

Temps de réalisation

2 heures

Bon à savoir :

  1. L’argile autodurcissante sèche vite, pensez à l’humidifier (mouillez légèrement vos mains) de temps en temps.
  2. Travaillez sur un plan de travail lisse et non collant…
  3. Bien que sans produit toxique, cette argile n’est pas adapté à un usage alimentaire (même avec un vernis alimentaire).
  4. C’est fragile. Être céramiste c’est maîtriser cet art (et utiliser autre chose que de l’argile autodurcissante…), avoir des fours à haute température qui garantissent une qualité inégalable !
  5. Surtout ne pas faire de pièces trop fines : elles se cassent voire gondolent au séchage.
  6. Respecter minimum 24/48h de séchage avant de la toucher. Si possible dans un endroit pas trop chaud pour éviter les fissures.

Astuce : Pour ce cache-pot, j’ai étalé des pièces de 0,5cm d’épaisseur en me servant de baguettes chinoises en guise de « guide ». Parfait pour étaler de manière régulière et de garder une épaisseur correcte.

Les étapes

1. Préparer le pot

Cache-pot : malaxer argile
Cache-pot : étaler argile rond

Etalez 2 rectangles d’argile (0,5cm d’épaisseur).

  • Découpez dans le premier à l’aide d’un couteau pointu un rond qui servira de base (le mien fait 10,5cm de diamètre). Prenez un pot ou un vase pour vous guider.
  • Dans le second, un rectangle d’environ 12x32cm

2. Assembler le pot

J’ai choisi de laisser l’arrière se chevaucher pour ne pas risquer une soudure trop compliquée. A vous de voir si vous préférez tailler à fleur.

Avant toute chose, marquez avec un objet pointu tout le pourtour du rond et un des longs bords du rectangle : cela facilitera l’adhérence des deux.

Avec votre doigt, mouillez avec la barbotine les parties qui doivent être collées ensemble.

Enroulez délicatement le rectangle autour du rond. Pour l’arrière du pot qui se chevauche, faites quelques marques avec un couteau pointu afin de coller les deux parties ensemble.

N’hésitez pas à passer la main à l’intérieur pour maintenir la forme ronde du pot.

Insistez suffisamment avec vos mains sur la base du pot pour que les deux parties collent ensemble !

Vous pouvez lisser avec un peu de barbotine si besoin.

Cache-pot : monter pot
Cache-pot : mettre en forme
Cache-pot : lisser avec le doigt

À noter : vous remarquerez quelques fissures sur mon pot. Je n’avais pas humidifié l’argile… j’ai essayé de corriger en lissant avec la barbotine (de l’eau mélangée à de l’argile) et une vieille carte de fidélité en plastique !

On voit le côté artisanal de la chose n’est-ce pas ?!

Cache-pot : boudin de soudure base
Cache-pot : marquer soudure

Afin de bien souder les deux parties ensemble, il faut réaliser un boudin fin et le caler à l’intérieur du pot.

J’ai utilisé cet outil à embout rond piqué à ma fille dans ses affaires de pate à modeler (chut!). Mais le dos du doigt fait aussi l’affaire !

J’ai également choisi de graver un mot sur l’arrière : « PUREHUA » qui signifie en tahitien « papillon », puisque j’envisageais d’y installer mon magnifique oxalis et que ce visage me faisait penser allez savoir pourquoi aux masques tahitien (bref, el prrocessouss dé créación vois-tou^^)…

Cache-pot : préparation lettres à graver
Cache-pot : marquer pot
Cache-pot : lettre arrière pot

3. Former le visage

Alors là je suis partie un peu en freestyle créatif !

J’ai dessiné quelques visages sur une feuille, j’ai fait de longs boudins d’argile et j’ai testé sur le plan de travail.

Les boudins ne doivent pas être trop fins, surtout si comme moi vous faites sortir du pot une partie du visage !

Je les ai collé sur le pot avec la même méthode que l’assemblage de celui ci : « griffures » et « barbotine ».

Pour les « oreilles-anses », j’ai également ajouté un petit boudin afin de solidifier le tout.

Astuce : pour solidifier ces parties, vous pouvez ajouter un fin fil de fer à l’intérieur de votre boudin

Cache-pot : préparer boudins anses
Cache-pot : anses
Cache-pot : préparer boudins visage
Cache-pot : préparation visage

4. Laisser sécher

Hop hop, pas de précipitation ! Posez délicatement votre œuvre sur du papier sulfurisé et laissez sécher à l’air libre pendant minimum 24h (j’ai laissé la mienne 48h).

L’argile doit être sèche et même un peu poussiéreuse.

Vous pouvez maintenant la peindre et/ou la vernir !

Le résultat

Et vous vous dites « j’ai tout lu mais je n’ai pas vu d’évènement tragique dans tout ça ».

Après 48h de patience (« je peux ? » « nan, pas encoreuh » répété environ 10 fois), ma délicate fille a posé ses douces mains sur la partie du visage qui ressortait (en fait je crois qu’elle a envisagé de s’en servir de anse) et CRAC!, c’est resté dans ses mains !!!

J’étais partagée entre l’envie de pleurer et la gronder fort. J’ai préféré fuir ha ha ! Mon homme a recollé ça en coulisse ni vu ni connu…

Quand je vois toutes les petites fissures qui sont apparues, je me dis qu’une de plus ou de moins… Cela ne m’empêche pas d’être super contente du résultat !

Voilà toute l’aventure de ce tutoriel. J’espère vous avoir donné envie de vous y mettre aussi.

En tout cas j’aimerais vraiment voir votre imagination pour le visage de votre cache-pot unique !

N’oubliez pas d’utiliser le hashtag #toulousecreative pour que les cocottes et moi voyions votre œuvre d’art !

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.