Art du fil x Fabrication Numérique

art-du-fil-fabrication-numérique-rambot-du-cactus-auboulotcocotte

Le fil, c’est tout un savoir-faire et toute une symbolique du lien pour un faiseur/maker.

Le fil est :

  • Un élément clé d’une création ;
  • Le lien entre les éléments ;
  • Une pièce mécanique dite maîtresse
  • Parfois invisible mais essentiel ;
  • L’élément subtil de l’esthétique de l’objet
  • Il ne peut être seul pour exister ; il est durable
  • Il réclame un savoir-faire unique
  • Il n’est que peu associé à la fabrication numérique…

Pour toutes ces raisons et tant d’autres, j’aime l’art du fil. Cela tombe bien, c’est le dossier du mois !

Je souhaitais doublement le valoriser dans son savoir-faire et dans sa symbolique en créant des patchs faits à la brodeuse numérique pour la famille de la Basse-Cour : Les Stalkeuses du DimancheLes Ateliers d’Angélique, Au Boulot Cocotte et bien sûr le Rambot du Cactus, une fabrication toujours au Roselab !

Encore une fois, le résultat n’est pas garanti… mais voici ma création : des patchs brodés pour faire du lien ! 

Faire avec une brodeuse numérique

Brodeuse professionnelle, elle a 10 aiguilles pour une dimension jusqu'à 360x200mm, coupe-fil automatique, visualisation du travail en temps réel...

La brodeuse numérique est une machine-outil pilotée par un ordinateur pour effectuer des travaux de broderie de façon automatique.

Elle permet d’inscrire une marque sur un t-shirt ou une casquette, réaliser un motif en volume sur une chaussure, faire un tableau brodé…
Elle peut broder sur tout type de textile mais aussi du cuir, du papier et pourquoi pas sur d’autres matières pas encore testées !

Avec plus de 1000 points minutes, elle permet de pousser plus loin la broderie en donnant à tous la possibilité de broder : de façon régulière, rapide et en série.

Disponible au Roselab, le fablab de La Cité,  il s’agit d’une PR1050X de la marque Brother

Petit point d’alerte : Comme toute fabrication numérique, le lien avec la matière et avec le savoir-faire manuel n’est pas à oublier. La fabrication numérique donne à tous la possibilité de faire mais il faut connaître en détail sa matière (comment va-t-elle réagir, comment elle se travaille…) et certaines parties manuelles ne peuvent être remplacées. N’hésitez donc pas à demander conseil à la communauté ou à vous documenter.

Etape 1 : faire son fichier

Montrer un exemple de fichier pour la brodeuse numérique.
Ce fichier est comme une série de codes que vous allez envoyer à la brodeuse pour lui demander ce que vous souhaitez faire. N'oubliez pas, la machine ne fait que ce qu'on lui demande !

Il suffit d’avoir un motif dessiné (vecteur ou matriciel) disponible sur ordinateur et l’envoyer pour modification sur le logiciel de préparation de la brodeuse.

Ce logiciel va transformer le dessin en point.

Il est plutôt bien fait avec une option automatique performante. 

Pour se lancer, il vous suffit de choisir le type de points avec attention, le bon tambour, les bonnes couleurs, les dimensions… et enfin de bien le lier à la machine.

Etape 2 : préparer la matière à broder

La préparation de la matière à broder.
Cuir, textile, fibre, papier... à plat ou sur une chaussure ou une casquette, la brodeuse numérique brode sur de nombreuses matières !

De nombreuses matières peuvent être brodées, encore faut-il bien les préparer.

  1. Bien tendre son tambour
    Petit tips : tapoter votre tissu et serrez jusqu’à obtenir un bon son roque résonnant,

  2. Ajouter du renfort pour stabiliser et renforcer la pièce,

  3. Choisir les bonnes aiguilles et surtout le bon fil : spécial broderie.

Etape 3 : la machine

Etape 3 : la machine
J'ai pu compter sur l'aide et la formation de Maria pour utiliser cette machine. Je savais broder sur une brodeuse une aiguille, mais 10...

Face à la machine, il suffit de choisir ses couleurs, la tension de son fil, installer son tambour…

Les brodeuses numériques sont les machines les plus simples et les plus pratiques à utiliser : tout est expliqué à même la machine, ainsi que le détail des différentes étapes.

Une fois bien paramétrée, lancez-la et laissez la satisfaction vous envahir.

La brodeuse numérique a sincèrement un effet visuel magique : hypnotisant et satisfaisant !

Etape 4 : nettoyer votre broderie

Nettoyer une broderie
Entre le renfort, la coupe des motifs, les fils qui dépassent... la machine a bien finie mais à vous de finir le travail !

La machine vient de finir son travail toute seule.

Il faut maintenant enlever le renfort et couper les surplus de fil.

Pour mes patchs, il faut encore que je découpe les différents éléments, leur donne une forme plus « nette » et les ajoutent à leurs objets de destination.

La brodeuse numérique est une machine parfaite : utile, ouverte à tous, adaptée aux loisirs ou aux professionnels, satisfaisante et durable. 

Faire une broderie plutôt que du flocage pour personnaliser un textile, c’est penser durablement avec un effet élégant inégalé.

Faire en toute logique

Comme toujours avec la fabrication numérique, le champ des possibles est infini.

On peut (presque) tout faire, presque tout optimiser, réaliser de la série ou de l’objet unique… tout est question de logique et de process. La brodeuse numérique ne fait pas exception ! 

La partie sur ordinateur et le paramétrage de la machine sont la clé de voûte de la fabrication numérique. Ne négligez jamais cette partie sous peine de regrets.

Pour exemple, ma première tentative pour ce projet a été un échec. J’ai voulu aller trop vite.
De fait, j’ai eu un résultat incertain et surtout un temps de travail de 3 heures.

Après avoir optimisé mon travail sur le logiciel de la brodeuse PE Design et bien paramétré ma machine, j’ai ramené ce temps de travail à 20 minutes.

Le moins de chemin possible entre les différentes étapes de la machine, les couleurs similaires regroupées, la bonne matière…

Savoir optimiser est un savoir-faire. Cela permet d’avoir rapidement les bonnes logiques et donc d’aller vers un résultat probant à chaque fois mais aussi pour un professionnel du Faire, de réaliser de la série.

Faire avec les bons réflexes

Pour cette création, deux problèmes sont rapidement survenus :

  • Un logo inadapté
  • Une machine en panne.

Plus que la solution, je souhaite alerter sur la bonne attitude à avoir.

Faire, avec une machine ou ses mains, oblige à être patient, résilient et agile. On ne stress pas, on fonctionne par itération pour arriver à la résolution du problème, on accepte de devoir pivoter, on fait parfois des compromis… être faiseur/maker, c’est savoir fabriquer mais aussi penser différemment ! 

Dans les deux cas énoncés, j’ai proposé à Angélique de refaire un autre logo. Et pour la panne machine, j’ai accepté de décaler la date de sortie de mon article et surtout de ne pas stresser.

J’ai trouvé une solution pour lancer mon travail et j’ai fait appel à du renfort pour pleinement la réparer. Et toc, j’ai un résultat !

Une machine cassée, un résultat compliqué
Une machine cassée, un résultat compliqué... malgré tout j'ai réussi à sortir un résultat mais le coupe-fil est mort par exemple m'obligeant à plus de nettoyage de la pièce après.

Faire plus loin

Couper, nettoyer, coudre, découpe laser... un autre travail commence !
Couper, nettoyer, découpe laser et surtout coudre... un autre travail commence !

Une fois la broderie terminée, j’ai découpé au ciseau mes patchs et je les ai cousus à la main sur des bonnets : alliance des savoir-faire.

Je peux toutefois tenter des expériences comme en découpant mon tissu à la découpe laser exemple (comme montré dans mon article Textile et fabrication numérique).
Les avantages sont nombreux : cautérisation de la matière, régularité du résultat et surtout optimisation de la fabrication. 

Ne restez jamais bloqué.e à une caractéristique, tout peut être fait, il suffit simplement d’avoir l’idée et d’être bien accompagné.e !

Conclusion : Faire avec les autres

Le fil, c’est un savoir-faire et un lien.
La famille Au Boulot Cocotte, c’est la famille qui m’aide à expliquer ce que je fais et surtout à continuellement faire ensemble. Plus que des cases, nous faisons.

La fabrication numérique a ce pouvoir de relier les savoir-faire et les personnes. Après avoir passé du temps sur chacun de leurs logos, je suis en capacité de leur donner un patch personnalisé mais aussi un fichier optimisé pour leur future personnalisation grâce à notre fil numérique. En prime, c’est toujours l’occasion de se voir et de faire ensemble !

Mes petits patchs brodés sont à l’image de cette famille : unique, fait ensemble et fait main localement.

Faites avec nous, faites pour vous et pour tous. Faisons-le !

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.