Viens boire un p’tit coup

Fabriquer un bar

Cet été a été fort en émotion puisque nous avons eu la chance de voir se marier deux de nos couples d’amis proches. Et pour nous une chose était primordiale, pouvoir leur fabriquer quelque chose. Et aujourd’hui je vous présente le bar que nous avons réalisé pour nos copinous Greg et Marion. Le but était de créer un support pour poser leur tireuse à bière.

Nous avons donc réalisé une structure en bois avec des chevrons que nous avons habillé avec des petites planches de pin maritime. Nous voulions que le bar soit assez haut pour pouvoir y poser la tireuse et que les gens puissent s’y accouder. Nous avons rajouté une planche en hauteur pour pouvoir y accrocher des décorations.

Agrémenté de petites touches des mariés, avec de jolis gobelets personnalisés, une guirlande pour parfaire le style guinguette et le voila bien habillé pour faire la fête !

Fabriquer un bar
Fabriquer un bar
Fabriquer un bar

Si ce bar vous a donné des idées ou envies, voici quelques dimensions qui pourront vous aider à réaliser le votre :

  • Dimension du bar (h x l x p) : 100x120x80cm
  • Hauteur de la structure : 200cm
  • Section des chevrons : 8x4cm
  • Dimension des planches du contour : 6×1,8cm
 

Un dos pour mon canapé – Partie 3

On se retrouve aujourd’hui pour ceux qui souhaitent comme nous intégrer des prises sur le dos de canapé que nous avons crée précédemment. Pour rappel, voici le meuble terminé (si vous avez raté l’épisode 1, c’est par ici et pour l’épisode 2, c’est par là) :

Episode 3 : Intégrer les prises sur le meuble

Voici la première partie pour construire votre propre dos de canapé. Nous allons créer la structure du meuble, c’est à dire le contour du dos de canapé. Dans l’épisode suivant, nous verrons comment réaliser l’intérieur de notre meuble et pour le dernier épisode, comment intégrer des prises sur le meuble.

Pour information, le matériel ainsi que le temps de travail correspondent aux besoins pour l’ensemble du dos de canapé et pas seulement pour cette partie !

Matériel pour 3 prises murales

  • 3 prises murales avec leurs caches (ici un cache 3 prises pour un rendu plus uni)
  • du câble électrique
  • une pince à dénuder (ou bien un cutter mais attention aux doigts!)
  • un embout mâle (pour brancher le meuble à une prise secteur)

Outils

  • 1 visseuse / perceuse pour nous c’est la bosch pro GSR 18 – LI
  • 1 scie sauteuse
  • 1 mètre ruban
  • 1 crayon de bois
  • 1 petit tournevis plat (pour les branchements électriques)

Niveau

Débutant – Aguerri – Expert

Temps de réalisation

3 heures

Les étapes

1. Découper l’emplacement de la prise

Tout d’abord il faut tracer l’emplacement de vos prises, la découpe correspond à la taille des prises sans le cache (en effet le cache est plus grand que les prises et viendra donc cacher la découpe).

Pour nous, ce sera donc à gauche, là où est située la prise murale. Nous avons décidé d’y intégrer 3 prises, vous pouvez en mettre plus ou moins selon vos envies, mais également y intégrer des prises USB, un interrupteur si vous voulez commander une prise (pour une lampe par exemple) bref, tout ce qui vous fait envie!

Ensuite, percez au quatre coins du rectangle tracé. Ces perçages vont permettre de passer la scie pour découper, ils doivent donc avoir un diamètre suffisant pour faire passer la lame de la scie sauteuse. Découpez ensuite le rectangle à l’aide de la scie sauteuse.

Voila notre ouverture sur le dessus du meuble, prête à accueillir 3 prises électriques!

Mettez en place vos prises en réfléchissant au sens pour pas que les appareils branchés se gênent par la suite.

Vissez les prises avec des petites vis à bois, n’hésitez pas à vissez les 4 coins de toutes les prises pour être sûr qu’elles tiennent bien quand vous allez tirer sur les câbles pour débrancher.

2. Câbler et installer les prises

Câblez vos prises en parallèle (n’hésitez pas à faire un tour sur les forums d’électricité si vous avez un doute sur comment câbler). Vous remarquerez que nous avons percé le coté du meuble pour que le câble soit caché entre le meuble et le mur et que toute l’installation soit invisible (photo 1) et câblez l’embout mâle (photo 2).

Afin de sécuriser les branchements et rendre l’installation invisible, nous avons réalisé un caisson en bois qui vient se fixer sous les prises et qui cache l’ensemble du système.

Mettez le cache sur vos prises, branchez votre meuble et voilà! Il ne vous reste plus qu’à remplir votre dos de canapés comme bon vous semble, avec des livres, des plantes, des goodies…

 

Un dos pour mon canapé – Partie 2

Bon alors, vous vous en êtes sortis avec votre structure de dos de canapé ? Pour rappel voila où nous en sommes de notre futur dos de canapé (si vous avez raté l’épisode 1, c’est par ici):

Episode 2 : Création de l’intérieur du dos de canapé

Après avoir crée la structure dans l’épisode 1, nous allons aujourd’hui nous attaquer à l’intérieur de notre meuble. La dernière partie consistera à intégrer des prises au meuble.

Pour information, le matériel ainsi que le temps de travail correspondent aux besoins pour l’ensemble du dos de canapé et pas seulement pour cette partie !

Matériel pour un dos de 216x21x66cm

Nous avons fait un dos de canapé spécifique à notre canapé, il se peut donc que le votre ne soit pas de la même longueur et hauteur, vous pourrez l’adapter en fonction de ce que vous souhaitez faire.

  • 10 planches 2160mm x 105 mm pour le dessus, dessous & arrière du meuble
  • 2 planches 2012mm x 105 mm pour l’étagère intermédiaire
  • 5 planches 595mm x 105mm pour les côtés du meuble et le cache cable
  • 10 planches 288mm x 105mm pour les séparateurs de cases (4 cases en bas et 3 en haut)
  • 2 tasseaux 2060mm pour le cadre des pieds
  • 6 tasseaux 145mm pour le cadre des pieds
  • 4 tasseaux ou 1/4 de ronds de 200mm pour l’équerrage
  • 1 grande planche qu’on recoupera pour le cache cable (à faire aux dimensions de vos prises)
  • des vis à bois 4×40

Niveau

Débutant – Aguerri – Expert

Temps de réalisation

2 jours

Outils

  • 1 visseuse / perceuse pour nous c’est la bosch pro GSR 18 – LI
  • 1 ponceuse pour nous c’est la bosch PEX-400 (et non nous ne sommes pas sponsorisés ^^)
  • 1 scie à onglet ou tout autre scie à bois
  • 1 mètre ruban
  • 1 équerre et un crayon de bois pour les tracés

Les étapes

1. Intégrer l’étagère intermédiaire

Coupez vos 2 planches à 2012mm de longueur, c’est à dire l’espace qu’il vous reste entre le coté droit du meuble et le passe-cable.

Fixez les deux planches à la hauteur que vous souhaitez, pour nous c’est à mi-hauteur. Comme pour la structure, nous avons décidé de visser directement dans l’épaisseur de la planche plutôt que d’ajouter des équerres.

2. Fixer les séparateurs

Après avoir découpé vos 10 planches en 288mm de longueur, nous allons les fixer (comptez donc 2 planches par séparateur). Pour nous les cases du bas font environs 50,5cm de largeur et celle du haut 67cm.

Tracez des repères tous les 50,5cm sur la planche du bas et celle du milieu et à 67cm pour celle du milieu et celle du haut. Placez ensuite vos planches, 2 par 2, puis fixez les comme sur la photo ci-dessous en vissant encore une fois dans l’épaisseur des planches :

3. Poncer l’ensemble du meuble

Une fois l’ensemble de votre meuble fixé, on passe à une partie beaucoup moins drôle (pour ma part), le ponçage. Eh oui si vous avez de la chance, vos planches seront déjà poncées, mais si vous êtes comme nous, il faut à présent poncer l’ensemble du meuble.

Pour cela, nous utilisons une ponceuse excentrique bosch PEX-400. C’est une grosse ponceuse qui permet de poncer assez rapidement quand on a de grandes surfaces.

4. Installer le fond du dos de canapé

La dernière étape pour aujourd’hui, est d’installer les planches de l’arrière du meuble. Fixer simplement les 6 planches en 2160mm de longueur que vous avez coupé la dernière fois.

NB : Pensez à poncer la partie visible dans le meuble avant de les fixer. Une fois fixées, j’ai quand même poncé un petit peu l’arrière même si il n’est pas visible, rien ne pourra s’accrocher à votre canapé.

Et voilà votre dos de canapé est fini ! ( Comment ça déjàaaa ? :p )

Si vous le souhaitez vous pouvez le vernir, le peindre… nous voulions à la base peindre en blanc les côtés et les arrêtes mais nous avons finalement préféré le garder brut. Maintenant faites place à votre imagination en y ajoutant peut être un range clé ? Un pot à crayon ?…

Pour nous, ce sera un ajout de prises sur le meuble pour pouvoir bancher nos téléphones et notre lampe. Si cela vous intéresse, le dernier épisode sera consacré à l’intégration de ces prises.

 

Un dos pour mon canapé – Partie 1

Aujourd’hui je vous parle d’un joli projet que nous avons réalisé avec mon chéri : un dos de canapé. Nous souhaitions embellir l’arrière du canapé qui donne sur l’entrée et en profiter pour gagner en rangement. Après de nombreuses recherches et un certains nombre de visite chez notre ami Ikea, nous avons jeté notre dévolu sur un concept : le dos de canapé.

Cela nous permet encore une fois de faire notre meuble à prix abordable, et surtout de le faire nous même, comme nous le voulons.

Notre meuble sera donc composé de :

  • 2 étagères divisées en 3 sections pour ranger une partie des mangas de monsieur, et les livres de madame,
  • et sur le dessus : 3 prises électriques intégrées au meuble pour brancher le téléphone, une lampe…
    Comme ce projet est assez conséquent, je vous propose de suivre l’aventure à travers 3 épisodes.

Pour vous donner envie de vous lancer, voici un petit aperçu du résultat final :

Episode 1 : Création de la structure principale

Voici la première partie pour construire votre propre dos de canapé. Nous allons créer la structure du meuble, c’est à dire le contour du dos de canapé. Dans l’épisode suivant, nous verrons comment réaliser l’intérieur de notre meuble et pour le dernier épisode, comment intégrer des prises sur le meuble.

Pour information, le matériel ainsi que le temps de travail correspondent aux besoins pour l’ensemble du dos de canapé et pas seulement pour cette partie !

Matériel pour un dos de 216x21x66cm

Nous avons fait un dos de canapé spécifique à notre canapé, il se peut donc que le votre ne soit pas de la même longueur et hauteur, vous pourrez l’adapter en fonction de ce que vous souhaitez faire.

  • 10 planches 2160mm x 105 mm pour le dessus, dessous & arrière du meuble
  • 2 planches 2012mm x 105 mm pour l’étagère intermédiaire
  • 5 planches 595mm x 105mm pour les côtés du meuble et le cache cable
  • 10 planches 288mm x 105mm pour les séparateurs de cases (4 cases en bas et 3 en haut)
  • 2 tasseaux 2060mm pour le cadre des pieds
  • 6 tasseaux 145mm pour le cadre des pieds
  • 4 tasseaux ou 1/4 de ronds de 200mm pour l’équerrage
  • 1 grande planche qu’on recoupera pour le cache cable (à faire aux dimensions de vos prises)
  • des vis à bois 4×40

Niveau

Débutant – Aguerri – Expert

Temps de réalisation

2 jours

Outils

  • 1 visseuse / perceuse pour nous c’est la bosch pro GSR 18 – LI
  • 1 ponceuse pour nous c’est la bosch PEX-400 (et non nous ne sommes pas sponsorisés ^^)
  • 1 scie à onglet ou tout autre scie à bois
  • 1 mètre ruban
  • 1 équerre et un crayon de bois pour les tracés

Les étapes

1. Coupez vos planches

Soit vous achetez les planches coupées à la longueur voulue (certains magasins proposent la coupe à longueur sur demande), soit vous les coupez vous-même.

Avec la scie à onglet (ou scie à bois) commencez pas couper un des bouts de la planche afin d’avoir un côté droit, puis coupez vos 10 planches à 2160mm de longueur ( l’ensemble de nos planches font 105mm de largeur). Pour avoir des planches qui font exactement la même taille, coupez la première puis placez la sur la suivante pour tracer la coupe.

2. Coupez vos tasseaux

Coupez l’ensemble des tasseaux qui permettront de réaliser les « pieds » du meuble :

  • 2 en 2060mm de longueur
  • 6 en 145mm de longueur

Ainsi que les tasseaux qui feront les équerrages du meuble (ici nous avons utilisé des 1/4 de ronds mais des tasseaux feront tout aussi bien l’affaire!).

  • 4 tasseaux en 200mm de longueur

3. Création des pieds

On commence par fixer les 1/4 de ronds pour lier les 2 planches qui feront le bas du meuble :

NB : Dans notre cas, le meuble étant contre un mur avec une prise murale, nous créons un renfoncement pour faire passe-câble, afin d’avoir la place de brancher le meuble à la prise.

  • d’un côté prenez l’épaisseur de la planche du côté comme repère pour positionner le 1/4 de rond (photo 1) avant de la clouer aux 2 planches (photo 2 et 3),
  • de l’autre côté prenez la largeur d’une planche qui servira à cacher le passe-câble, auquel on ajoute l’épaisseur d’une planche (le coté gauche du meuble) comme repère pour positionner le 1/4 de rond (photo 4).

Répétez la même opération pour faire le haut du meuble.

Photo 1
Photo 2
Photo 3
Photo 4

Une fois vos 4 1/4 de ronds fixés, mettez le dessus du meuble de coté, nous allons faire les pieds du dessous du meuble.

Retournez les deux planches que l’on vient de fixer et venez fixer le premier tasseau de 2060mm au bord arrière (ici à droite sur la photo), puis aux 2 extrémités fixez 2 tasseaux de 145mmm. Ensuite, fixer le second tasseaux de 2060mm (ici à gauche sur la photo), enfin, complétez avec les 4 tasseaux en 145mm pour bien consolider vos pieds.

Il est important de visser les tasseaux avec des vis de longueur adaptées pour que les vis tiennent bien aux planches sans les transpercer et dépasser du meuble!

4. Assemblage de la structure

On commence par fixer les côtés sur le bas du meuble. Pensez bien à utiliser des vis à bois pour l’assemblage. Ici nous utilisons des vis à bois en 4x40mm avec la tête de vis PZ2.

Pour avoir un minimum de renfort ou d’équerre, nous avons choisi de visser directement dans l’épaisseur des planches.

Puis on fixe le haut du meuble.

Ici on peut voir le passe-cable c’est-à-dire le « coffrage » qui nous permettra de faire passer les câbles depuis la prise murale vers les prises intégrées sur le dessus du meuble.

Et voila pour ce premier épisode, vous venez de finir la première partie du meuble en réalisant sa structure.

 

Composteur : les bases pour se lancer

Ça y est, j’ai enfin sauté le pas pour… installer un composteur à la maison ! Cela faisait un moment que ça me trottait dans la tête et j’ai récemment eu l’occasion de me lancer.

En effet, le Sictom (service des déchets du Sud-Gironde) organise des sessions de sensibilisation au compostage d’une heure pour apprendre toute les bases. Et le top c’est que vous pouvez repartir gratuitement avec votre composteur et une poubelle de cuisine. Vous pouvez aussi acheter votre composteur à 10€ et je pense que la plupart des régions le propose.

J’ai donc été une élève très attentive et j’ai noté toutes les informations pour vous donner les bases pour vous lancer vous aussi 😀

Pourquoi se lancer dans le compostage ?

Pour moi, le compostage a deux utilités : continuer à réduire les déchets jetés à la poubelle (déjà bien réduits par le tri pour le recyclage), et le compost récupéré pour mon potager ou mes plantes.

Où placer le composteur ?

L’emplacement du composteur est important pour le bon fonctionnement :

  • Un endroit facile d’accès : c’est peut être bête mais on se dit souvent qu’au fond du jardin à l’abris il ne vous dérangera pas, oui mais quand il faudra amener vos déchets en plein hiver, sous la pluie, pas sûr que vous irez jusqu’au fond du jardin…
  • Directement sur le sol : il est préférable de mettre votre composteur à même le sol avec un peu d’espace autour
  • A l’ombre ou au soleil ? C’est à vous de choisir, mais attention si il est trop à l’ombre il peu y avoir un risque d’humidité trop important et à l’inverse si il est trop au soleil, un risque de sécheresse.

Comment utiliser le compost ?

Le compost est obtenu en moyenne au bout de 8 mois. Vous pouvez l’utiliser pour :

  • le paillage nutritif autour des plantes et arbres
  • le potager : pour les légumes voraces (poireaux, tomates, poivrons…) mais aussi pour les asperges, carottes, persil…

Attention : éviter le paillage pour les oignons, échalotes, choux, mâche, fèves, navets et radis. Et ne semez pas dans du compost !

Ce que j’y mets

Il existe deux types de déchets : les déchets verts et les déchets bruns. Un bon compost est constitué de 50% de déchets verts et 50% de déchets bruns.

Les déchets verts

  • Tous les légumes et fruits : épluchures, fruits abimés…,
  • marc et filtre de café et thé,
  • reste de repas sauf poisson et viande,
  • pain,
  • herbe, gazon, fleurs…
  • coquille d’oeuf et de fruit à coque (en petite quantité et bien écrasé)

Les déchets bruns

  • le carton brun : rouleau sopalin et PQ, boite d’oeuf, carton… (attention à ne mettre que du carton brun)
  • branchage, feuille mortes…
  • essuie-tout, mouchoirs, journaux
  • paille, sciure, copeaux, litière végétale…

Ce que je ne mets pas

Certains déchets se dégradent (ou pas) mais ne sont pas conseillés pour un compostage optimal :

  • tous les aliments d’origine animale :  ils risquent d’attirer les animaux,
  • le carton, journal… plastifié ou imprimé,
  • le gras, les huiles…,
  • la cendre qui empêche les petites bêtes dans votre composteur de bien vivre : vous pouvez l’utiliser directement dans votre jardin contre les escargots ?

Les grandes étapes pour se lancer

Le démarrage

Lorsque vous démarrez votre composteur, déposez au fond environ 10cm de déchets bruns assez grossiers et humides (branchages, tonte de gazon…).

Le tri des déchets

Utilisez un « bioseau » (une petite poubelle) dans votre cuisine pour jeter les déchets lorsque vous faites la cuisine. Placez une feuille de papier journal ou de sopalin au fond pour qu’il reste propre et ajoutez aussi vos cartons et mouchoirs pour équilibrer directement les matières.
Le remplissage du composteur
Pensez à vider votre bioseau régulièrement. Veillez bien à l’équilibre des matières. Finissez toujours par une couche de déchets bruns pour éviter les odeurs et les moucherons. Pensez à ajouter des branchages, tailles… pour faciliter l’aération.
Mélangez régulièrement
et ouvrez le composteur
Il faut penser à mélanger régulièrement les derniers déchets que vous avez mis dans le compost (sur 20cm environ) afin d’aérer et d’éviter les amas compacts. Tous les 3 à 6 mois, ouvrez entièrement votre composteur, videz le (profitez en pour récupérer le compost si vous en avez besoin), refermez votre composteur et remettez le tas de compost en le mélangeant. Sachez que plus vous retournez votre tas, plus la matière se décomposera vite et donc plus votre compost sera homogène.

Pour résumer : les 3 règles d’or

50/50 : un bon ratio entre vos déchets verts et bruns, des humides et des secs, des gros et des petits,

une bonne aération : des déchets mélangés et retournés régulièrement,

un bon taux d’humidité : checker régulièrement que votre composteur soit assez humide.

Astuce : pour vérifier l’humidité, prenez une poignée au coeur du composteur et serrez le poing : si l’eau s’écoule, c’est trop humide,
si il n’y a pas d’eau, c’est trop sec. Si quelques gouttes perlent : c’est parfait !

 

Muffins : La base pour des muffins parfaits !

Base de la pate à muffins

Si comme moi vous êtes gourmand(e), vous ne pouvez pas vous retenir devant un bon petit gâteau ! Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de ma technique pour réussir mes muffins. Avec cette recette, place à la créativité, je vous donne les bases pour réussir vos muffins, il ne vous restera plus qu’à choisir la garniture pour vous faire plaisir et faire plaisir à vos proches : pépite de chocolat, chocolat, framboise, fraise, banane, fruits secs, céréales, amande, noix de pécan…

Vous êtes prêts ? Pâtissez ! (OK elle était facile celle la)

Les étapes

  1. Préchauffez votre four à 220°C.
  2. Mélangez l’ensemble des ingrédients secs : farine, sucre, levure.
  3. Dans un autre récipient, mélangez l’ensemble des ingrédients liquides : oeuf, lait, beurre fondue.
  4. Ajoutez vos ingrédients liquide à ceux secs, et SURTOUT ne mélangez pas trop ! Si il y a des grumeaux ce n’est pas grave, au contraire, cela permettra à la pâte d’être beaucoup plus aérée et à vos muffins d’être moelleux.
  5. Versez votre préparation au 2/3 du moule et il ne vous reste plus qu’à ajouter votre garniture. J’ajoute généralement mes ingrédients à la base liquide (par exemple les pépites), pour qu’ils soient bien répartis dans mes muffins. J’ajoute ensuite mes fruits à la main, mais vous pouvez tout aussi bien les ajouter à la base liquide.
  6. Vos muffins sont prêts à cuire ! Enfournez les pendant 15/20min.

Vous pouvez déguster !

Les ingrédients

 

Fabriquez votre organiseur de bureau

DIY : Fabriquez votre organiseur de bureau

Pour ce premier DIY, je vous propose de fabriquer vous même votre organiseur de bureau. Marre du bazar sur votre bureau ? Des 14000 pots à crayon ? des papiers qui trainent partout ? Alors vous êtes comme moi !

Je cherchais un support pour ranger toutes ces choses, pour avoir plus de place sur mon bureau déjà bien rempli par mon ordinateur et mon méga écran pour bosser (ahh la vie de free). Et quoi de mieux qu’un organiseur sur mesure ? Vous n’aurez pas besoin de grand chose, ni d’être un grand bricoleur, juste un peu de patience pour la partie « collage ». 😉

Prêt ? c’est parti !

Matériel pour un organiseur de 28cmx25cmx38cm :​

Niveau

Débutant – Aguerri – Expert

Temps de réalisation

2 heures

Les étapes

1.Tracez

Télécharger le plan.

A partir des plans, tracez l’ensemble des parties ci-dessous sur vos calendriers :

  • 2 côtés visibles sur le plan
  • 1 fond vertical : 280mmx380mm
  • 1 intercalaire vertical : 140mmx380mm
  • 1 intercalaire vertical : 80mmx380mm
  • 1 façade verticale : 50mmx380mm
  • 3 séparateurs : 60mmx50mm
  • 1 plateau horizontal : 160mmx380mm
  • 2 plateaux horizontaux : 250mmx380mm

2.Découpez

Une fois votre tracé terminé, découpez l’ensemble des éléments.

3.Collez

A l’aide du pistolet à colle, assemblez l’ensemble des éléments :

  • Collez d’abord les côtés avec le fond
  • ensuite les étages
  • finissez par les séparateurs

Attention à bien maintenir en place les éléments le temps que la colle sèche.

Si vous le souhaitez vous pouvez le personnaliser (peinture, collage…), attention cependant à bien choisir la peinture utilisée en fonction de la texture du carton. Et voila c’est déjà fini !

DIY : Fabriquez votre organiseur de bureau
DIY : Fabriquez votre organiseur de bureau
DIY : Fabriquez votre organiseur de bureau
DIY : Fabriquez votre organiseur de bureau